PERP : Avantages et inconvénients ?

 Créé par la loi Fillon du 21 août 2003 afin d'inciter les français à se constituer un complément de retraite par la voie de la capitalisation...

PERP : Avantages et inconvénients ? avec epargne-et-retraite.com

Avantage ou inconvénient  Fiscal du PERP

 

1.  Pour qui ?

Pour toutes les personnes fortement imposées. C'est à dire d'un taux marginal d'imposition de 30%, il est presque inexistant. Il faut savoir que les rentes sont imposées à la sortie. Donc il n'est pas logique de souscrire pour une seule raison, la fiscalité.

2.  La déduction fiscale

La déduction fiscale dont bénéficie le PERP englobe toutes les formes d'épargne retraite complémentaires (Préfon, contrats madelin). Ainsi que le l'abondement versé par l'employeur dans le carde d'épargne retraite salariale (PERCO). Si l'on détient déjà ce type de placements, l'intêret fiscal du PERP se réduit d autant.

Les trois inconvénients du PERP

 

  1. Un investissement à très long terme

On ne bénéficie du solde de son PERP qu'au moment de la prise en retraite, sous formes de rentes viagères. Désormais, on peut monétiser à hauteur de 20% de sa valeur en compte au moment dela pris en de la retraite. On peut  toutefois suspendre temporairement ou interrompre définitivement les versements. Mais exceptions faites, en cas de décès, invalidité ... L'épargne versée sera récupérable qu'à l'échéance. 

2.  Des choix de gestion limités

Les PERP proposés sont plus ou moins diversifiés selon les offres et dotés d un fonds en euros qui rapportent aujourd'hui un peu moins de 3% après frais. La gestion est automatisée afin que la part de risquese réduise au fur et à mesure que l'on approche de l'échéance de la retraite.

Quelques chiffres : minimum imposé de 40% d'obligations entre dix et vingt ans  avant la retraite, 65% entre cinq et dix ans, 80% entre cinq et deux ans, et 90% deux ans avant).

3.  Des frais importants

Pour un premier versement qui donne accès à un PERP, il faut compter entre 30 et 500€ en moyenne. Sont soumis des frais sur cotisations élevés, jusuq'à 5%. Certains acteurs du marché se différencient par des frais d'entrée réduits, voire nuls.

Même constat pour les frais de gestion prélevés chaque année sur l'encours. Et les frais d'arbitrage en cas de gestion dynamique. 

L'assureur est dans l obligation de distribuer 100% des bénéfices financiers  générés par le placement des cotisations.

Le PERP coûte cher aussi au moment des transferts. Lorsque qu'un souscripteur change d'établissement gestionnaire, l'assureur ponctionne, en cas de transfert intervenant en période de moins-value, jusqu'à 15% du montant de cette moins-value sur les fonds en euros de l'assuré.

A  cette pénalité s'ajoutent, pendant les dix premières années du plan, des  frais contractuels susceptibles de varier de 0 à 5% de la somme tranférée.

Enfin les rentes touchées par l assuré sont elles aussi soumises à des frais.

L'atout des PERP en points

 

  • Le capital cumulé  sur le PERP est transformé en rentes  au moment de la prise de la retraite, sur la base du montant épargné, des tables de mortalité en vigueur à ce moment, et d'un taux financier réglementaire, dit "taux technique",qui est de 0% dans le cas des PERP. Ce qui permet une valorisation plus forte de la rente en cours de service).
  • Les cotisations sont d'emblée converties en points retraite, moyennant un coût d'acquisition du point  fixé  par le régime et susceptible d'augmenter. Au moment de la retraite les points cumulés sont à leur tour transformés en un montantde rente, sur la base de la valeur de  service du point qui  ne peut pas baisser.
  • Les PERP offrent beaucoup de garanties, les assureurs sont soumis à des règles de provisionnement  plus strictes afin de faire face à leurs engagements vis-à-vis des assurés.
  • Les conversions se font sur la base des tables de mortalité  en vigueur au moment où elles ont lieu et non pas à la prise de la retraite.

Retrouvez tous nos conseils d'épargne et retraite sur epargne-et-retraite.com

Je m'informe

Le PERE : Le plan d'épargne retraite entreprise

Le PERE fonctionne comme les autres contrats d'épargne-retraite supplémentaires par capitalisation...

Lire la suite

Epargne Retraite : Où trouver le bon plan ?

 Les français soucieux pour leur retraite, n apprécient pas les plans d'épargne qui permettent de constituer une rente viagère. C'est pourtant le seul moyen de profiter d'un complément de revenus à vie...

Lire la suite

Contrat Madelin : CIC et Crédit Mutuel

 Institués le 11 février 1994 par la loi Madelin, ces contrats sont exclusivement destinés aux travailleurs non salariés, soumis à l'impôt sur le bénéfice industriel et commercial ou sur le bénéfice non commercial.

Lire la suite

Contrat Madelin : AGIPI AXA

  Institués le 11 février 1994 par la loi Madelin, ces contrats sont exclusivement destinés aux travailleurs non salariés, soumis à l'impôt sur le bénéfice industriel et commercial ou sur le bénéfice non commercial...

Lire la suite

Le PERP : Le plan d'épargne retraite populaire

L'ouverture d'un PERP se traduit par la souscription d'un contrat d'assurance vie spécifique...

Lire la suite

Contrat Madelin : MACSF

 Institués le 11 février 1994 par la loi Madelin, ces contrats sont exclusivement destinés aux travailleurs non salariés, soumis à l'impôt sur le bénéfice industriel et commercial ou sur le bénéfice non commercial.

Lire la suite